Ils ont du talent !

Sages comme des Images: la combinaison gagnante!

12 décembre 2011

Kathryn est photographe lifestyle, Julie est graphiste. Ces deux jeunes femmes pétillantes et pleines de peps ont eu l’excellente idée d’associer leurs talents pour créer Sages comme des images. Un duo chic, de choc, multicartes. Vous pouvez les solliciter, au choix (ou tout à la fois !), pour vos photos de mariage, une séance d’engagement, un save the date, les faire-parts, les menus, les escorts-cards, et les étiquettes des bouteilles ! Mieux, elles sont l’une des rares à proposer des vidéos en Stop Motion. Vous savez, cette technique qui consiste à prendre des photos en rafales puis à les diffuser les unes derrière les autres pour donner un côté saccadé au mouvement, un peu sur le modèle du flipbook ? Un must pour un save the date, ou pourquoi pas pour une vidéo de remerciements. Bref, elles sont créatives, talentueuses, dynamiques, et elles fourmillent d’idées « no meringue » : autant de (très) bonnes raisons pour vous présenter « Sages comme des images », leur jolie petite entreprise. En plus, elles ont plein de bons conseils pour les futurs mariés.

Leurs sites: http://sagescommedesimages.com/ et www.le-studio-de-julie.com/blog 


 images9


Comment vous est venue l’idée de Sages comme des images ?

Kathryn : Après des études de marketing  international et quelques années à travailler dans ce secteur, je suis revenue à mes premiers amours: la photo. En 2009, je me suis lancée en tant que photographe de mariage, de grossesse et d’enfants. J’ai rencontré Julie par l’intermédiaire d’un proche qui se mariait. Ce fut un coup de foudre amical ! Elle a fait appel à moi car elle avait besoin de photos pour son site de faire-parts. Ensuite, nous avons commencé à nous envoyer mutuellement des clients, puis l’idée de créer « Sages comme des images » a germé, comme une évidence. Nous nous sommes lancées en février 2011.


 sages3


Comment définiriez-vous votre style ?

Kathryn : On pourrait parler de photos lifestyle, mais je préfère le terme de « photos d’émotions », ou de « photos humaines ». Je veux que les gens se reconnaissent lorsqu’ils voient mes images, qu’ils ne soient pas figés. Nous sommes des humains, nous ne sommes pas des images collées, nous bougeons, nous avons des expressions. C’est tout cela que j’aime saisir. Je fais aussi un peu de photos posées, mais c’est toujours pour arriver à un résultat naturel, comme pris sur le vif.


sages2

sages1 


Comment être sûr de choisir le bon photographe ?

Kathryn : Il faut d’abord bien regarder son travail en feuilletant son book, en allant sur son site ou son blog (qui donne souvent un aperçu plus à jour que les sites). Ensuite, c’est important de le rencontrer pour voir si le feeling passe. Enfin, n’oubliez jamais que le prix est proportionnel à la qualité.


sages5 


Quel est votre moment préféré le jour J ?

Kathryn : Lorsque les mariés se voient pour la première fois, c’est toujours très intense.  J’aime aussi beaucoup le moment des photos de couple. C’est une parenthèse pendant laquelle les mariés se retrouvent tous les deux, ils sont seuls au monde, ils profitent, ils réalisent. La journée passe tellement vite ! C’est la pause pour mieux repartir, un petit instant où ils peuvent se recentrer sur eux-mêmes alors que le reste du temps, ils appartiennent à tout le monde. Il ne faut pas non plus que ça casse le rythme, je limite toujours cette séance à une demi-heure.


 sages6


Souvent les jeunes mariés sont un peu anxieux au moment des photos de couple…

Kathryn : C’est exact et c’est pour cette raison que je leur propose de faire une séance d’engagement. Cela me permet de mieux les connaître, de créer une connexion entre eux et moi, et surtout, ça les rassure. Après avoir vu les photos de la séance,  ils se sentent en confiance.


 sages4


Quels conseils donnez-vous aux futurs mariés qui viennent vous voir ?

Kathryn : Le maître mot pour le jour J, c’est dé-lé-guer. Il ne faut pas se priver, parce qu’en plus, cela fait toujours plaisir aux invités de participer. Ensuite, je leur recommande de passer, le plus possible, par des professionnels. C’est la garantie d’un mariage réussi.


images10 

images8


Comment procédez-vous pour la création des faire-parts ?

Julie : Je ne propose que du sur mesure. Il y a deux cas de figure, soit les futurs mariés ont une idée très précise de ce qu’ils veulent et je me contente alors de les aiguiller, je m’adapte à leurs souhaits. Soit ils n’ont aucune idée, et on réfléchit ensemble. On peut partir d’une anecdote, de leurs passions, de leur rencontre. Je leur montre différents formats. On peut aussi utiliser les photos faites par Kathryn, surtout pour les save the date. Ensuite nous échangeons jusqu’au produit fini, que ce soit par téléphone, mail ou skype.


 images1

images2


Souvent, les futurs mariés préfèrent se charger de la fabrication des faire-parts, une fausse bonne idée ?

Pas du tout, si le couple est motivé, je trouve ça très bien. C’est une activité qui les rassemble, quelque chose qu’ils construisent ensemble. Mais attention ! On pense souvent, à tord, que c’est plus économique, or c’est loin d’être toujours le cas. On sous-estime aussi le temps que cela prend : c’est toujours beaucoup plus long que ce que l’on imagine, surtout si on n’a pas l’habitude. Résultat, cela peut engendrer un stress inutile. Enfin, si on souhaite une véritable homogénéité (escorts cards, menus, programmes, numéros de table…) et une esthétique raffinée, mieux vaut s’adresser à un pro.


 images3

images7


Des conseils pour ceux qui voudraient se lancer malgré tout ?

On l’oublie souvent, mais il faut s’assurer qu’il y a bien un format d’enveloppe qui correspond au format du papier choisi. C’est tout bête, mais on peut facilement se retrouver coincé ! Enfin, toujours penser à bien mettre l’adresse du lieu, un plan et une date butoir pour la réponse.


 images4

images5

images6

 

Encore merci à Kathryn et Julie d’avoir accepté de répondre à mes questions 🙂

Vous aimerez peut-être aussi

Il n’y a pas de commentaire

Laissez un commentaire