Déco & DIY

10 idées de backdrops simples et originales pour un photobooth

5 mars 2014

Réussir un photobooth, ce n’est pas très compliqué, il suffit juste d’y réfléchir un peu en amont (c’est à dire pas l’avant-veille du mariage alors qu’il reste encore le plan de table à revoir, les gifts favors à terminer et le signature cocktail à goûter, vous voyez le tableau…).

Pour des photos réussies il vous faut:

– 1 appareil photo sur pied avec une télécommande (ou négociez avec votre photographe)

– Des invités motivés, de bonne humeur (normalement c’est le cas 🙂 en tout cas j’espère). Pensez quand même à briefer deux-trois leaders pour lancer le photobooth. Votre copine Marie qui fait toujours marrer tout le monde et votre pote Michel qui a l’aura d’un GO et le punch inébranlable d’un prof de body-pump feront parfaitement l’affaire.

– Des accessoires sympas (personne n’a dit que la mousatche sur stick était un accessoire indispensable. Non personne, je vous le garanti). Potentiellement TOUT peut faire office d’accessoire de photobooth: casquette, parapluie, cadre géant, chapeaux, masque de plongée, palmes, casque de moto, (ou de cosmonaute #truestory ça rend super bien!)… Le mieux c’est qu’ils disent quelque chose de vous. Cela motivera encore plus les invités !

– Eventuellement un endroit pour s’asseoir: chaises, canapé, fauteuil

– UN JOLI FOND. Cela a l’air idiot mais cela joue un rôle très important dans le rendu final. Il y a les classiques: des rosaces en papier, un joli tissu, des rubans, un beau paysage… Et puis il y a des choses plus décalées. Suivez le guide!

hebergeur image

De Haut en bas et de gauche à droite: En mode pinata © Oh Happy Day!  / Papier Peint © Ferm Living / Stickers © Ferm Living / Masking Tape et papier canson © Stylisme: Hëllø Blogzine – Photo: Fleur De Sucre Photographie / Murs peint de points multicolore © Oh Happy Day ! / Pochoir © Cutting Edge Stencils via Etsy / Tampon Mural © Not Wall Paper via Etsy / Stickers © Urban Walls via Etsy / Mur Ardoise © Design Sponge / Sequin © Oh Happy Day!

 

Et vous, vous avez des idées pour votre photobooth ? 

Ils ont du talent !

Urban Love

21 février 2014

Du métal, du béton, mais aussi du peps, de la couleur et des compositions graphiques, je ne résiste pas à partager cette très jolie session engagement signée Fabien Les Bons Moments avec vous. J’en partage assez peu par ici, car je préfère vous livrer des inspirations déco. Mais quand je tombe sur des images comme celles-là, je sais aussi faire une exception.
D’autant que c’est l’occasion de vous présenter ce jeune photographe de mode autodidacte qui se lance dans l’univers love & wedding. 
Je vous laisse découvrir son travail au travers de la session parisienne de Julie et Maxime, dont certaines images ont été prise à Bercy. Un endroit dont on ne soupçonnait pas qu’il pouvait offrir un chouette cadre à des amoureux. Et pourtant ! Un petit côté décalé qui m’a de suite plu (on ne se refait pas ;-)) 

Julie&Maxime-web-38

Julie&Maxime-web-39

Julie&Maxime-web-53

Julie&Maxime-web-52

 

Julie&Maxime-web-16

Julie&Maxime-web-11

Julie&Maxime-web-27

Julie&Maxime-web-3

Julie&Maxime-web-33

Julie&Maxime-web-9

Julie&Maxime-web-36

Julie&Maxime-web-55

Julie&Maxime-web-56

//Photographies: Fabien Les Bons Moments

Pour en savoir un peu plus sur Fabien Les Bons Moments:

Quelques mots sur ton parcours ?
J’ai commencé la photographie il y a maintenant six ans. Suite à de jolies rencontres, je me suis orienté vers la photo de mode. Je travaille avec des créateurs et des marques pour des lookbooks et avec différentes agences de modèles sur paris. 
L’année dernière, un ami m’a proposé de photographier un mariage. C’était une première pour moi. Il a fallut que je me familiarise avec le coté (reportage) de la photographie tout en y apportant de la modernité et de la joie de vivre. J’ai adoré retrouver ces bons moments et c’est pourquoi je me suis lancé dans cette belle aventure. 

Le moment que tu préfères capturer dans un mariage ?
Je pense que c’est la séance couple, peut être pour la créativité. M’échapper pendant une heure avec eux, chercher le bon endroit, la bonne lumière, capturer un moment unique qui leur ressemble. 

Si tu devais résumer ton style en trois mots?
Modernité, créativité, authenticité.  

Quel style de mariage rêverais-tu de photographier ?
Un mariage avec une ambiance canadienne, des petits détails en bois! Une forêt, un lac, du soleil, de la couleur!!!!! 😉 
 

Un grand merci à ces très beaux amoureux, Maxime et Julie d’avoir accepté de partager les images de leur jolie session ici 🙂

Conseils d'une ex-future-mariée

Ouvrir ou ne pas ouvrir une liste de mariage ?

18 février 2014

il_570xN.513575665_dbd0.jpg
Zcreate Design via Etsy

Entre les faire-parts à commander, les centres de tables à définir avec la fleuriste et votre robe à choisir, la liste de mariage, c’est un peu la dernière de vos préoccupations. Pourquoi s’imposer encore un peu plus de paperasserie alors qu’à priori vous allez vous contenter d’une urne. Et pour cause: vous vivez en couple, dans un deux pièces étriqués, dans lequel vous peinez déjà à faire rentrer le énième mug glané chez Monoprix (Raaaa Monoprix et ses collections capsules qui disparaissent en moins de temps qu’il n’en faut pour passer à la caisse!). La porcelaine de Limoges et l’argenterie, c’est sympathique chez mamie mais en ce qui vous concerne, les assiettes Ikea cela fait très bien la blague. Et cela tombe bien, puisqu’avec l’argent que vous recevrez vous avez prévu un roatrip en Patagonie, un séjour de plongée dans la Galapagos ou un trek en Islande.
Bref, la liste de mariage, vous n’en voyez pas vraiment l’utilité. Et pourtant, votre mère, votre belle-mère et l’intégralité de son club d’aquagym vous pressent d’en ouvrir une. Après une vague recherche, vous avez réalisé que ce n’était peut-être pas si mal puisque certaines d’entre elles permettent d’utiliser l’argent librement (ou presque). Après tout si cela rassure tante Hortense…
Faut-il céder ?  Difficile de donner une réponse unique. 

C’est pourquoi j’ai choisi de cuisiner Zankyou, qui connait évidemment parfaitement le sujet, afin de vous fournir quelques pistes de réflexion. 

Quel pourcentage des futurs mariés choisissent de faire une liste ? 

Cela reste difficile à évaluer précisément, mais d’après l’enquête que nous menons auprès des nouveaux inscrits sur Zankyou, 40% envisagent de délaisser le système de liste au profit d’une urne le jour du mariage. Cela correspond plus ou moins aux statistiques de l’INSEE de 2009, qui établissaient qu’un mariage sur deux à l’époque avait recours à une liste de mariage.

Il faut savoir que si au moment des fiançailles beaucoup de couples ne pensent pas établir de liste, face à la « pression » des invités, une grosse majorité finit par se laisser tenter. Il n’est d’ailleurs pas rare d’entendre « On ne voulait pas faire de liste, mais… ». La flexibilité des listes actuelles VS les listes traditionnelles est un argument de poids qui a permis de démocratiser la liste de mariage et d’en faire un acteur incontournable du monde du mariage.

Beaucoup d’entre eux optent-ils pour une liste en ligne ?

D’après les informations dont nous disposons, seuls 6% des futurs mariés hésitent à créer une liste dans un magasin ou une boutique spécialisée, la plupart des prestataires de liste de mariage (Grands magasins inclus) étant présents sur le net. De plus, les listes de mariage en ligne telles que Zankyou proposent, en plus de l’assistance par email ou live chat, une assistance téléphonique aussi bien pour les mariés que pour les invités qui peuvent faire leur cadeau par téléphone s’ils le souhaitent. Créer sa liste de mariage en ligne n’implique pas plus de difficultés qu’une liste traditionnelle et comporte bien plus d’avantages. Personne n’est seul face à son ordinateur, nous mettons un point d’honneur à répondre rapidement et avec la plus grande sympathie à nos futurs mariés et leurs invités. 

Qu’achètent-ils avec cet argent par la suite? 

Le voyage de noces remporte clairement la mise. La grande majorité des couples vivent ensemble de nombreuses années avant de se lancer dans la belle aventure qu’est le mariage (petit sondage auprès des lectrices : qui vit déjà avec son groom-to-be ? ^^), ils n’ont donc plus besoin de la liste de mariage pour les aider à s’installer dans leur petit nid. Beaucoup en profitent tout de même pour redécorer la maison ou renouveler l’électroménager, la vaisselle, etc… La liste de mariage est aussi une bonne occasion de troquer son service 18 pièces Ikea par de la belle vaisselle que l’on ne pouvait pas forcément se permettre à l’époque, ou de se faire offrir de jolis objets que l’on n’achèterait pas par soi-même. Les expériences (cours de cuisine, baptême de plongée, saut en parachute) se partagent gentiment la 3e place avec le secteur high-tech (iPad, TV 3D, appareil photo numérique).

Pourquoi choisir de faire une liste ?

S’il est un fait important à bien avoir en tête c’est celui-ci : vos invités VEULENT vous faire des cadeaux. Que vous décidiez de ne rien faire car leur seule présence vous suffit, ou que vous placiez une urne le jour du mariage, vous vous confronterez toujours à une poignée d’irréductibles qui décidera que non, un cadeau c’est quand même plus sympa !

Premier avantage donc : recevoir les cadeaux que vous désirez effectivement recevoir. Il serait dommage de recevoir un mixeur alors que vous avez déjà investi dans un thermomix ou une « superbe » peinture qui ne plaît qu’à votre tata Irène à faire trôner au milieu du salon (les jours où elle vous rend visite…).

Autre avantage, les personnes ne pouvant se rendre au mariage pourront tout de même participer. En effet beaucoup d’invités ayant un empêchement ou parfois même des amis de la famille non invités désirent contribuer avec un petit quelque chose (petit quelque chose qui tourne en général autour de 80€ par couple). Il est vrai qu’elles pourraient tout aussi bien vous envoyer un chèque, mais le charme de choisir un cadeau (même fictif) n’y est plus.

Combien de temps avant le mariage s’y prennent-ils pour la créer ? 

On constate que les couples commencent à se renseigner assez tôt dans les préparatifs du mariage, une dizaine de mois avant, sans pour autant aller jusqu’au bout du processus. En moyenne ils créent et activent la liste 3/4 mois avant le mariage, cela leur laisse le temps de gérer le plus urgent (lieu de réception, décoration, choix des faire-part) tout en donnant assez de temps aux invités pour consulter la liste avant le mariage. La liste de mariage se finalise en général juste avant l’envoi des faire-part, sur lesquels est indiqué l’endroit où est déposée la liste.

Quel est le montant moyen reçu ? 

Les couples reçoivent en moyenne 7000€ sur la liste, sachant que le budget moyen du mariage est de 12 000€, cela représente une belle somme. Les plus « petites » listes récoltent environ 2500 à 3000€, et les grosses listes peuvent arriver à des montants assez impressionnants, aux alentours de 80 000€.

Et vous qu’avez-vous décidé de faire ?  Liste ou simple urne

 

(Real Wedding) Invitation au voyage

5 février 2014

Pauline et Marc-Antoine se sont rencontrés à Bordeaux, ils vivent à Bruxelles, ils se sont fiancés à Istanbul et ils se sont dit oui les 23 et 24 août dernier en Charente Maritime. Quant à leurs invités, ils venaient des quatre-coins de la planète, c’est donc tout logiquement que ces deux globe-trotters ont choisi le voyage pour fil rouge. Résultat, un joli jour plein de peps et de belles idées, dans un endroit enchanteur. Mais celle qui en parle le mieux, c’est Pauline, qui a navigué avec bonheur pendant un an dans les méandres de la wedopshère. Je vous laisse avec elle, en compagnie des superbes clichés de Julien Monfajon et de la très belle vidéo de Patricia de Weddream Productions que je ne pésente plus, parce qu’elle est un peu ici chez elle 😉

weddingland-P&MA-monfajon-10

weddingland-P&MA-monfajon-9weddingland-P&MA-monfajon-8


Les préparatifs

« Ils ont duré un peu plus d’un an au total et contrairement à certaines idées reçues : nous avons adoré cette période! Puisque nous avions le temps, nous avons pu gérer chaque étape une par une, en partant d’abord bien sûr de l’essentiel, puis en s’occupant ensuite de chacune des autres étapes mais sans stress, ni impératifs ! Cela nous a permis de faire parfois des breaks de plusieurs semaines, de trouver de nouvelles idées en cours de route mais aussi d’en changer plusieurs fois!
Au cours de ces préparatifs, j’ai été bien plus active que mon mari, mais je crois que c’est une tendance générale, rien d’inquiètant donc! 🙂  Ceci-dit, il a tout validé, rien n’a été fait sans son accord et il s’est impliqué plus que moi sur certains points essentiels à ses yeux : le save the date, le choix du photographe, le choix du menu et du vin, le blog du mariage, la relecture des livrets de messe, le mémo de l’invité ou encore le choix des musiques pour la cérémonie et la vidéo.
Certains choix ont été évidents : le lieu, je le connaissais avant, il me faisait déjà rêver et je lui en avais même déjà parlé! Nous avons ensuite choisi le traiteur et le DJ recommandé par le lieu. Ce type de recommendation est précieuse car ce sont alors des professionnels qui connaissent parfaitement le lieu et sont habitués à parer aux imprévus du jour J!
 
Pour la robe, cela a été aussi assez facile car j’avais déjà pré-reperé le modèle Garance chez Cymbeline sur le net. Lors des essayages l’évidence s’est confirmée car elle répondait à tous mes critères: forme princesse, pas de bustier, en autres. Je garde d’ailleurs un super souvenir de ce weekend à Bordeaux à la recherche de ma précieuse, en compagnie de ma maman, de ma soeur et de mes témoins, ainsi que de chaque essayage de la robe qui a été l’occasion à chaque fois de réunir les femmes de ma vie! 🙂

Pour le photographe (ce qui était une priorité pour nous deux!) nous sommes très vite tombés d’accord sur Julien Monfajon, nous aimions son style, le côté spontané et pris sur le vif de ses reportages! Nous n’avons pas été déçu, Julien nous a même bien aidé le jour J grâce à ses conseils avisés. En plus grâce à lui nous avons même eu notre séance d’engagement à Bruxelles avant!
 
Le  thème du mariage qui nous aidé à garder un fil rouge et à ne pas partir dans tous les sens notamment pour le choix des faires parts et dans la déco s’est imposé assez naturellement à nous : le voyage! Nous nous sommes rencontrés à Bordeaux, nous vivons à Bruxelles, la demande en mariage a eu lieu à Istanbul et nous sommes des vrais globe trotters. En plus nos invités venaient des quatre coins de la planète. C’était ainsi une bonne façon de leur faire un clin d’oeil avant et pendant le mariage.
 
J’ai passé cette période des préparatifs à écumer beaucoup de blogs de mariage pour trouver des idées et de l’inspiration. Très peu douée pour le DIY, j’ai la chance incroyable d’avoir une maman, mais aussi quelques proches très talentueux et disponibles, à qui j’ai pu indiquer nos envies et notre thème et qui ont superbement réalisé la déco de notre salle et de l’église! Le seul vrai DIY réalisé par nous deux a été la vidéo du save the date. »
 
weddingland-P&MA-monfajon-6
weddingland-P&MA-monfajon-5
weddingland-P&MA-monfajon-4
Ce que je retiens
 
« C’est d’avoir pris en plein visage une immense vague d’amour, d’euphorie, et d’émotion intense!! En particulier la sortie de l’église a été pour moi le moment qui cristallisait tout ça : la tension que je pouvais avoir pendant la cérémonie s’est subitement évanouie, nous étions mariés, tous nos proches étaient là à nous couvrir de regards souriants et plein d’amour. Le soleil brillait  et en fond sonore nous avions, pour couronner ce moment magique, la musique d’un groupe mexicain que mon beau père nous avait offert pour animer la cérémonie et le cocktail! En vrac, je retiens: mon arrivée à l’église accompagnée de mon grand père et de mon frère, la cérémonie très personnalisée car nous avions pris beaucoup de temps pour la préparer avec le prêtre que nous connaissions bien, les nombreuses surprises de nos proches tout au long de la soirée qui nous ont fait beaucoup rire (voire pleurer de rire!) et beaucoup beaucoup d’autres choses encore!! »

weddingland-P&MA-monfajon-2
weddingland-P&MA-monfajon-3
 
Mes conseils pour les futurs mariés
 
« 1/Lire la wedosphère car c’est une mine d’inspirations et cela répond aussi très bien à beaucoup de nos angoisses et interrogations! Ma lecture des blogs m’a par exemple convaincue de faire appel à une profesionnelle pour réaliser une vidéo du mariage. C’est un coût à ajouter au budget, certes, mais le résultat est très complémentaire avec  la photographie car bien très vivant.  Nos proches ont parfois été sceptiques concernant la présence d’une vidéaste, en plus du photographe, mais depuis qu’ils ont vu la vidéo, ils la regardent en boucle! Si c’était à refaire, ce serait dans mes priorités absolues d’avoir Patricia à nos côtés!!!  C’est encore la lecture des blogs qui m’a permis de découvrir Shoes of Prey et d’ainsi réaliser mes escarpins bleus de rêve, pour moi qui chausse du 35!
2/Si possible faire le mariage civil et le mariage religieux sur deux journées différentes : nous avons eu la chance d’avoir notre mariage civil la veille de notre mariage religieux, ça nous a permis de prolonger le plaisir au maximum! Deux fois plus d’émotions et d’amour!!
3/Faire participer vos proches qui le souhaitent à vos préparatifs : lors  de la cérémonie, pour les DIY, pour vous guider dans vos choix, car en faisant cela : j’ai pu vivre des moments très forts avec ma mère, mes tantes, ma soeur et mes amies. Je pense que ces préparatifs nous ont encore plus soudées et puis le jour J, chacun est heureux de pouvoir admirer sa contribution à ce grand jour!
4/Et puis pour finir pas d’angoisse : le jour du mariage n’est que le commencement de votre vie de couple ! Ca n’est que le début! 😀 « 

weddingland-P&MA-monfajon-1
Robe : Cymbeline– Modèle Garance
Chaussures de la mariée : Shoes of Prey
Headband : Nuage Coloré
Costume du marié : Sandro et ses accessoires: Hugo Boss sauf le noeud papillon qui était celui porté par mon papa le jour de son mariage.
Lieu : La Roche Courbon à Saint Porchaire (Charente Maritime)
Photographe : Julien Monfajon
Fleuriste : Côté Campagne à Saint Xandre (Charente Maritime)
Alliances : Mauboussin
Location de Polaroid pour le livre d’or :  Bonga Pola

Pauline & Marc-Antoine {Clip} from Weddream Productions on Vimeo.