Conseils d'une ex-future-mariée

Real EVJF Made In London !

16 octobre 2012
Que la première bride to be qui n’a jamais angoissé à l’idée de devoir vendre des capotes déguisée en canard me jète le premier escarpin à bout pointu ! L’Enterrement de Vie de Jeune Fille (EVJF), c’est souvent un stress supplémentaire pour la future mariée parce que 1) elle ne contrôle rien 2) elle ne contrôle rien 3) elle ne contrôle rien. Et pour cause se sont généralement ses témoins/soeurs/copines qui se chargent d’organiser les festivités.
Or tout le monde n’a pas la même conception de cet événement pre-wedding.

Mais rassurez-vous, si vous avez un peu fait passer le message auprès de vos copines (le strip-teaser NON, le cours d’effeuillage burlesque OK) et si vous ne les avez pas, vous-même, obligées à vendre du PQ déguisées en lapin pour leur EVJF, il y a toutes les raisons pour que ça se passe bien. Très bien même.

Mes copines/soeurs/témoins, qui me connaissent bien (ou en tout cas assez pour savoir qu’il vaut mieux aller dans mon sens :-)), ont eu la gentillesse de respecter mes quelques consignes (subtiles, les consignes, évidemment…) et m’ont organisé un EVJF du tonnerre:  cupcakes, champagne, brunch et hamam. Girly et soft à souhait. Le top. Merci les filles !!!:-)

Carole aussi a une équipe de copines de choc qui lui ont organisé un EVJF de rêve. Vous vous souvenez de Carole? C’est la chouette Wedding planner qui se cache derrière l’agence Smack. Elle était déjà venu ici vous présenter un DIY ultra-miam: la pièce montée en oréos et un bon plan: un bouquet pour les bridesmaid, pas cher, à confectionner soi-même.

Aujourd’hui, elle nous raconte son EVJF Londonien, car la belle, qui organise des mariages en France pour des expatriés ou des couples d’anglais, a posé ses bagages dans la capitale britannique. Ni une, ni deux, ses copines ont sauté dans l’Eurostar avec dans leur besace un week-end de trois jours inoubliable. En route pour le pays des parapluies et des fish and chips! 

hebergeur image


« Le vendredi, les filles m’ont accueilli dans une chambre d’hôtel décorée avec des photos d’elles et moi un peu partout ! Comme je suis une amie extrêmement fidèle (lol) j’ai pu revoir mon horrible tête depuis mes 14 ans jusqu’à aujourd’hui dans des situations aussi honteuses que formidables. Elles avaient aussi accroché des ballons et des guirlandes de papier crépon…super kitch – j’ai adoré – et préparé des quizz super rigolos. Nous avons terminé la soirée dans une petite pizzeria. C’était bien vu et pas cher ! 
hebergeur image

Première étape de ce week end placé sous le signe des années 30, le samedi matin nous avons pris un cours de Charleston ! La prof nous a appris quelques enchaînements sur une musique à la « The Artist ». C’était top parce que c’est clairement le genre de petits pas que tu peux ressortir de temps en temps….juste pour frimer! Ensuite, nous avons mis le cap sur le quartier d’Angel que j’affectionne particulièrement pour ses petites rues pavées « so british » et ses boutiques vintage.

hebergeur image
A la sortie du métro, la photographe Martha Demartini nous attendait pour un shooting de deux heures. J’ai trouvé l’idée géniale car les photos m’ont laissé un souvenir plus que merveilleux. Je ne me lasse pas de les regarder. Après la séance, nous avons passé la soirée au Proud Cabaret pour un dîner spectacle burlesque. Autant dire l’apogée de notre week-end revival 30’s. Les artistes s’effeuillaient avec élégance entre leurs éventails à plumes géants. Il y avait aussi de la chanson, beaucoup d’humour et la déco à la Tim Burton nous transportait dans un univers décalé et une ambiance super chic. Après le dîner, le resto s’est transformé en boîte de nuit.


hebergeur image



Le dimanche, nous avons enchaîné sur un brunch avant de se poser dans un parc et de s’offrir une pause toute british: un Tea-time à l‘hôtel Sanderson, qui propose un « Mad hatters tea », une tuerie… Le week-end s’est terminé en beauté chez moi, autour d’un barbecue préparé avec amour par mon bibi et mes copines.« 

hebergeur image


Autant dire un EVJF au top avec plein d’idées à piquer. 
Je tire mon chapeau aux organisatrices de cette journée qui ont a-ssu-rées ! Si on a un peu les moyens, quoi de mieux qu’une escapade girly pour un EVJF dans la capitale britannique ? (Si c’est le cas, on n’hésite pas à faire tourner l’article auprès de ses copines, histoire de leur envoyer un message hum… subliminal ;-))


hebergeur image

J’adore les photos de Martha Demartini, totalement dans l’esprit revival 30’s du week-end. Et évidemment, je trépigne d’envie d’aller tester ce mad-hatter tea time…. On ne se refait pas 🙂

Mais ce n’est pas terminé. Comme Carole est une pro, clairement rompue aux pratiques weddingesques, elle avait prévu des gift-favors pour ses copines. Adorable non ? De petites attentions amplement méritées!

« Pour les remercier, j’avais prévu quelques petits cadeaux :
Detites boites customisées de Tic-Tac à la fraise
Des lunettes de soleil aviateur de chez H&M
Des lingettes au concombre de chez Boot’s (ma plus belle découverte à Londres)
Un petit clip en forme de fleur à mettre dans les cheveux, au code couleur de mon mariage à venir
Et puis une fois les photos reçues, j’ai réalisé des flip-book sur  internet que je leur ai envoyé avec un petit mot « 

Remercier ses témoins, que ce soit pour leur soutien lors des préparatifs du mariage ou pour l’organisation de l’EVJF, voir les deux, c’est une chouette attention qui ne coûte pas grand chose, mais qui leur fera sans AUCUN doute TRES plaisir. Parce qu’elles le valent bien non ? 

hebergeur image


Vous aussi vous avez eu un EVJF canon ? Racontez-moi!!

Enfin, j’en profite pour dire un grand MERCI à Carole d’être venue partager ce week-end avec nous. J’attends les photos du mariage avec impatience 🙂 

Vous aimerez peut-être aussi

1 Commentaire

  • Reply La Fiancée du Panda 25 octobre 2012 at 18 h 02 min

    Vraiment à tomber cet EVJF ! Quand on connaît Carole, cela n’a rien d’étonnant 😉

  • Laissez un commentaire