Conseils d'une ex-future-mariée

Et qui installe le Photobooth ?

9 juillet 2012

Made In You répondront en coeur les bride-to-be bien rencardées 😉

Et évidemment, le plus simple et le plus sûr moyen que tous vos petits détails soient bien agencés le jour J, c’est d’engager un wedding-planner. 

Mais voilà, tout le monde n’en a pas forcément l’envie et/ou les moyens. Or, vous avez beau être la super-bride la plus organisée et la plus efficace que la planète wedding est portée, inutile d’imaginer une seconde vous en sortir toute seule. Le jour J, vous n’aurez pas une demie-seconde pour installer l’appareil photo,  allumer les bougies ou mettre une fleur dans un vase. Ou alors, si vous le prenez, vous risquez fort de le regretter parce que vous aurez de grandes chances d’arriver (au choix): en sueur / en jean / en retard / en stress/ sans maquillage / pas coiffée – voir tout à la fois – à la mairie. Et ça, c’est pas glop. Parce que s’il y a bien un jour où il faut avoir le liner qui ne coule pas et les ongles nickel, c’est celui-là. 

Résultat, la seule solution, en un mot, comme en mille, c’est de dé-lé-guer. Je sais, vous n’aimez pas, surtout quand il s’agit de vos escorts-cards qui-doivent-impérativement-être-classées-par-ordre-alphabétique, mais il n’y a pas d’autres alternatives. Surtout, si vous avez prévu une montagne de petits DIY, et si vous traînez vos petons par ici, il y a fort à parier que c’est le cas…

 

photobooth

Watson Studios via Style Me Pretty

 

 

L’idéal, s’il vous reste un peu de budget, c’est d’embaucher un coordinateur pour le Jour J, cela évitera à votre maman ou à votre soeur de se faire une poignée de cheveux blancs parce qu’elles ne trouvent plus les accessoires du photobooth. Mais cela a un coût. 

Si vous préférez confier ce « job » – parce que ne vous leurrez pas, cela en est un – à un proche, c’est possible, mais il y a quelques précautions à prendre.

Car, contrairement à vous, cette personne n’a pas 10 000 heures de wedblogsurfing intensif au compteur, elle n’a pas compulsé frénétiquement des pages de carnets d’inspiration, bref, elle n’est pas dans votre tête, et donc, – breaking news – elle ne sait pas forcément qu’il faut poser l’horloge de la grand-mère à côté du livre d’or et NON à côté du grammophone de votre oncle…

Pour éviter ce genre d’impair, il va donc falloir:

1) Bien choisir cette personne:

Evitez de demander cela à l’une de vos bridemaids, elles auront bien d’autres choses à faire (vous ravitailler, vous rhabiller, vous écouter chouiner…). Choisissez une personne de confiance, mais une personne qui ait le temps de courir à droite et à gauche le matin du mariage (voir même la veille) pour tout installer. Enfin, si vous hésitez encore (quoi que à ce stade, je doute que vous ayez le choix entre dix personnes), optez pour celui ou celle qui est le plus fiable, ponctuel et organisé. 

 2) Bien préparer le terrain, c’est à dire, lui mâcher le travail.

LISTEZ
Enumérez, espace par espace (livre d’or, bar à bonbons, buvette…) tous les éléments prévus (livre d’or, stylos, livres anciens, machineà écrire, fanions….). Cela vous servira aussi de check-liste lorsqu’il faudra tout emporter sur place la veille du mariage.

ORGANISEZ
Essayez de rassembler les objets par espace pour qu’elle/il n’ait pas à fouiller partout pour retrouver les cadeaux d’invités.
Evitez-lui aussi de passer deux heures à classer les escorts cards le jour J, donnez-les lui déjà classées.

PHOTOGRAPHIEZ
L’idéal pour que les différents espace ressemblent à ce que vous imaginez, c’est de les installer chez vous et de les prendre en photos (oui, même la manière dont vous voulez plier les serviettes – je sais j’ai l’air d’une psychopathe là, mais on en reparlera quand vos 200 serviettes seront pliées en forme de cygne). Votre proche n’aura plus qu’à recopier.

DETAILLEZ
Etablissez un rétro-planning de la journée du mariage (vous pourrez également le donner à vos témoins, au photographe, au traiteur et au DJ). Précisez tout, point par point, heure par heure (voir minute par minute parfois): le déroulement des cérémonies, le début du cocktail, l’ouverture du photobooth, les animations, le dessert, l’ouverture du bal… Et notez également qui doit faire quoi et quand (qui apporte les livrets de cérémonie, le riz, qui gère le parking…)

Donnez-lui également le numéro de tous les prestataires au cas où (photographe, fleuriste, traiteur, DJ, orchestre, officiant, loueur…) et – comme le rappelle très justement Tata Next Door dans le commentaire ci-dessous dont je vous recommande vivement la lecture 😉 – une trousse avec des ciseaux, de la colle, du scotch double-face, des épingles à nourrice, des stylos, un feutre, du masking tape, bref tout ce dont il pourrait avoir besoin pour pallier à une cata de dernière minute !

Bref, soyez OR-GA-NI-SES. C’est la meilleure manière d’assurer un déroulement fluide. Mais attention ce n’est pas une garantie à 100%. Vous allez forcément oublier de préciser quelque chose (qui devait apporter l’ardoise « Bon appétit » avec laquelle les enfants d’honneur étaient censés passer parmi les invités ? ), il y aura inévitablement des imprévus ou des incompréhensions, mais vous aurez la satisfaction de vous dire que vous aviez TOUT fait pour éviter cela, le reste appartient au destin… Et bien souvent, il réserve aussi de très jolies surprises ! 

 

Vous aimerez peut-être aussi

4 Commentaires

  • Reply the bride next door 9 juillet 2012 at 14 h 39 min

    Très bons conseils ! je dirais même plus, dans la partie organisation :

    – faire  comme tu le dis un carton par espace, étiqueté,  et dedans, des sachets ou des lots avec des consignes d’installation si besoin

    – entreposer le tout dans  un endroit où seules les personnes désignées peuvent accéder

    -circonscrire au maximum les initiatives individuelles : rien de pire pour celui qui coordonne de chercher partout les escort cards pour se rendre compte après avoir bien perdu son temps qu’une
    âme charitable les a déjà installées. Pas au bon endroit.

    – expliquer aux proches qui est responsable de quoi pour éviter de faire passer votre wedding planner bénévole pour un psychopathe à qui on a rien demandé.

    – préparer une trousse du wedding planner avec des ciseaux, de la colle, du scotch double face, de la ficelle, et tout ce dont il pourra avoir besoin pour réparer le photobooth.

  • Reply SaDoudoue 10 juillet 2012 at 11 h 58 min

    Je suis partagée entre deux sentiments:

    1/ Youpi, cet article est la formalisation de ce qui me traînait dans la tête. Tout écrire, comme une procédure à suivre. Cela prouve que je ne suis pas complètement tarée! Haha!! OR-GA-NI-SER.
    Youpi!! Mon tableau excel multi-entrées est un outil normal d’organisation de son mariage. C’est comme ça qu’il faut faire, c’est les wedbloggueuses qui le disent, youpi je suis une mariée
    normale!!

    2/ Tu as atteint le summum de la folie et pire y a d’autres personnes qui partagent ta folie. T’as rien trouvé de mieux que d’appliquer les préceptes du travail à ton propre mariage. Toi qui te
    jurais de ne pas devenir une wedfreak, une bridezilla. Et bien tu es en plein dedans!!!

    3/ Heureusement que tu as fini par convaincre ton amoureux de faire appel à MiY. Tout va bien se passer!

    4/ J’ai peur!!!

    5/ Ca fait plus que 2 sentiments!!!!

    6/ Je vais m’acheter un gateau pour me consoler…

    7/Non t’as un an pour maintenir ta ligne, faut pas déconner.

    8/Un an, c’est pas un gateau qui va changer quoique ce soit. 

    9/Allez hop! Un éclair au café. 

    10/Désolée Alice :$

  • Reply A. In Weddingland 10 juillet 2012 at 12 h 01 min

    Merci Next Door pour tous ces excellents conseils 😉 En effet, la trousse!! Très important la trousse 🙂

  • Reply A. In Weddingland 10 juillet 2012 at 12 h 02 min

    Haha!! Ravie que tu te sentes moins seule 🙂 Courage pour les gateaux, le calvaire est bientôt terminé 😉 et surtout, ça vaut le coup!

  • Laissez un commentaire