Vendredi 10 février 2012 5 10 /02 /Fév /2012 01:04

Trente secondes, top… Elle joue dans une troupe de théâtre, elle voue un culte au rose fuschia et elle a tenu à faire pousser elle-même l’herbe de ses centres de table (respect - moi, j'ai abandonné en route). Son blog est truffé de bonnes adresses, d’excellents conseils et surtout, surtout, c’est l’une des wedblogueuses les plus drôles de la toile (et je ne parle pas QUE de l’épisode de son wedding-cake ). Elle est toujours prête à voler au secours d’une bride-to-be en détresse, et ce mois-ci, elle signe un très chouette dossier DIY dans Mariée Magazine.  Elle adore parler de Nora, sa 12ème fan facebook, qui est depuis, devenue une femme mariée/wedblogueuse/créatrice d’un e-store de déco de mariage. Cette semaine, elle s'est dévoilée dans une séance de photos poilantes sous l’œil de Pierre Atelier. Son blog est tellement bien installé sur la toile qu’il ne fait pas du tout son âge  (compliment inside) et pour cause, il vient tout juste de fêter ses… 1 ans. Bref impossible de ne pas la connaître lorsqu'on est une bride-to-be un tant soit peu rencardée sur la wedblogo. Elle s’appelle Annabelle, et je suis plus que ravie de l’accueillir aujourd’hui. Vous l'aviez deviné (vous aviez surtout lu le titre) c’est, c’est, c’est … la grande,  l’immense, Bride Next Door ! 

Avant de lui passer le micro, j’en profite pour vous rappeler qu’il vous reste trois jours pour participer au concours qu’elle organise sur son blog et remporter une séance photo avec le talentueux Benoît Guénot. C’est son anniv et c’est elle qui régale ! Elle est comme ça la Bride Next Door.

 

 

crédit photo Pierre Mérat

Pierre Mérat


"26 décembre 2009 : le Groom, un genou à terre au milieu de la place St Marc à Venise (oui, le Groom est un grand romantique) me demande si je veux l’épouser. Je dis oui, bien sûr, sinon je ne serai pas en train de vous raconter comment j’ai choisi ma robe. 

10 janvier 2010 : je décide qu’un mariage ne doit pas coûter une fortune et trouve plein d’idée pour réduire mon budget, dont des faire-part par mail (finalement raté) et louer ma robe de mariée (raté aussi). Je fixe mon budget robe à  500€ (oui, je sais, marrez-vous, mais bon j’étais bride-to-be ceinture blanche à l’époque)

20 janvier 2010, 14h : une bonne copine sous le bras, je pousse la porte de Graine de coton. Je suis accueillie par la gentille Alexandra, maîtresse des lieux qui me laisse faire mon choix parmi les robes dans ma taille. Je sais très bien ce que je veux dans l’idéal : une robe simple, fluide, peu volumineuse, avec une attache dans le cou. Je rêve de pouvoir courir avec sur la pelouse là où nous allons faire notre réception (à cet instant, au mois de janvier,  ladite pelouse est recouverte de neige et de caca d’oie – non, pas juste la couleur – mais en août ce sera sans doute très différent).


20 janvier 14h25 : j’ai sélectionné trois robes, dont une avec une attache dans le cou. Elles sont toutes ultra simple, zéro broderie, zéro dentelle, comme je voulais.


20 janvier 14h35 : je me regarde dans la glace avec la première robe. Objectif atteint, c’est une robe simple. Un robe très simple, même.  Pfiouuuuu que cette robe est simple. 


20 janvier 14h50 : je me regarde dans la deuxième robe. Ah, non, j’ai dû me tromper, j’ai repassé la première. On me confirme que non, c’est une autre robe. Ah oui, à bien y regarder, la petite traîne est plus longue de 1.2 cm.


20 janvier 14h55 : bon, peut être que finalement, ce n’est pas une robe si simple que ça, que je cherche.


20 janvier 15h10 : je passe la dernière robe, celle avec une attache dans le cou. Ah, voilà qui est mieux ! J’aime vraiment ce type de bustier. Je me regarde dans la glace, j’aime ce que je vois. Des passant regardent dans le magasin et me montrent leur pouce en l’air en souriant. C’est bon signe !


Elle me plaît, elle est à acheter ou louer et elle vaut 400 € à l’achat (ah, ah, vous rigolez moins, hein ). Mon problème : si je la loue, comme je me marie fin aout, quelqu’un pourrait la porter avant moi ! Autant acheter une robe d’occasion ne m’ennuierait pas,  autant imaginer, maintenant que je l’ai choisie, que quelqu’un se marie dans MA robe me pose un vrai problème. Ce serait un peu comme d’être trompée par ma propre robe de mariée, et ça, c’est moche.


20 janvier 15h30 : le code de ma carte bleue scelle mon destin, la robe est achetée. Je la laisse à Alexandra pour qu’elle la mette à ma taille.


Je sors de Graine de coton avec le sentiment du devoir accompli et je vais boire un coup avec mon amie pour fêter ça.


21 janvier 2010, j’envoie les photos de mon essayage à ma mère et ma sœur. Et mon meilleur ami. Et une copine . Visiblement mon choix ne déclenche pas l’hystérie collective.


22 janvier 2010 9h je regarde les photos de mon essayage.


22 janvier 2010 : 10h10 : Je re-regarde les photos de mon essayage.


22 janvier 2010 11h02 : Je re-re-regarde les photos de mon essayage.


Même chez moi, cette robe ne déclenche pas d’hystérie. La panique me gagne un peu. Malgré son attache dans le cou qui la rend un peu originale, cette robe est quand même ultra simple. Ma sœur me suggère de faire modifier le décolleté, qui est droit et peu sexy et le transformer en décolleté cœur. Je saute sur l’idée et le fait transformer par Alexandra.  


Janvier et février 2010 : Je réfléchis à des accessoires, décide de porter une grosse fleur en tissu fuschia sur mon bustier. Chaque fois que le doute s’immisce dans mon esprit, ma conscience le repousse vigoureusement : cette robe est dans mon budget, je n’aurais rien trouvé d’autre à ce prix là, sa simplicité me permet des accessoires etc..


Mais malgré tous mes efforts, une ombre se profile, qui guette au coin des wedding blogs, qui se cache dans les pages des magazines… cette ombre, c’est celle de l’Autre. L’Autre,  la robe de mes rêves, la vraie, celle que je n’ai pas eu la patience de chercher.


22 janvier – 28 août : chaque jour ou presque je tremble de tomber sur l’Autre.  Je me fais violence et m’empêche de regarder des sites de robes.


23 avril 2010 : Elle m’a eue par surprise au détour d’un site web.  Je ne vous dirais pas Son Nom, c’est trop douloureux.  Elle est sublime, Elle est délicate, Elle est originale, fluide, en dentelle.

Mais fort heureusement pour moi, Elle vaut 2000€, c’est à dire un budget catégoriquement impossible. 

 
28 Août 2010, 13h45 : J’enfile ma robe de mariée, ma robe simple avec une attache dans le cou. J’attache ma grosse fleur fuschia et le joli collier que m’a fabriqué ma petite sœur.  Je prends place dans la voiture qui m’emmène vers la mairie et vers l’homme de ma vie qui m’attend au bout de la salle. Il se retourne et sur son visage je lis l’amour,  la surprise et  l’émotion mêlés dans une expression que je n’avais jamais vue et que je ne reverrai sans doute jamais. C’est pour cette seconde que j’ai choisi ma robe, pour ce bref instant où il m’a découverte en mariée.


photo pierre mérat

Pierre Mérat

 

Et je ne crois pas qu’une autre robe aurait changé l’expression qu’il a eue à cette seconde- là.

Bon, je ne vais pas te mentir, hein, je suis toujours aussi frustrée de n’avoir essayé que 3 robes et si mon mariage était à refaire, je ne changerais pas grand chose mais c’est sûr que j’en essaierais plein (mais qu’est ce qui m’a pris, bon sang, ??) et je ne porterais pas cette robe. Parce que depuis que j’ai un blog, je sais où trouver de très jolies robes, pas toujours très chères. Mais bon, la robe, ce n’était pas non plus ma préoccupation principale, j’attachais beaucoup plus d’importance à l’ambiance, au fait que les gens s’amusent, etc…


Mais pour mes 10 ans de mariage, je vais me faire carrément plaisir !
 


Allez, plus que 8 ans et demi à attendre. Disons 8 pour les essayages."


Un grand merci à toi Annabelle d'avoir pris le temps de nous raconter la recherche de ta robe ! C'est malin, maintenant je brûle de savoir quelle était cette fameuse robe à 2000!? 


Curieuse? 


Moi?


Naaaaaaan!!!:-)

 

Retrouvez aussi les témoignages de Nora de Pimp Your WeddingFlorianne de Lovely WeddingsAlix du blog Des Idées pour un Joli MariageLa Fiancée du PandaMarie-Eva du OUI BlogKoarou de Wed and The CityNathalie de Mademoiselle WeddingCécile de With a Love Like ThatLaure et Cynthia de My Cultural Wedding Chic.

 

Par A. In Weddingland - Publié dans : Bride - Communauté : Mariage !
Laissez-moi un petit mot! - Pour voir les 11 commentaires c'est par là!
Retour à l'accueil

LES TROUVAILLES D'ALICE

Voir tous les articles de la catégorie "Bride"

 facebook-weddingland  twitter-weddingland  pinterest-weddingland  instagram-weddingland  hello-coton

MariageCouv.jpg

Une coproduction Weddingland x La Fiancée du Panda

Pour le commander, cliquez sur l'image :-)

MON AUTRE CHEZ MOI

banniere-wlxhello

weddingland-ex-future-mariee       weddingland-deco

weddingland-real-weddings       weddingland-prestas

weddingland-bride       weddingland-groom-2

weddingland-petits-papiers       weddingland-mes-palettes

weddingland-decollage       weddingland-egotrip

CLIC-CLAC

RECHERCHE

weddingland-country-club

email-alice

Une question, un problème ? Envie de partager des photos, des tutos, des conseils, une bonne adresse ? 

Que tu sois une bride-to-be, une ex-bride-to-be, un(e) pro inspirée(e), les portes de Weddingland te sont grandes ouvertes !

N'hésite pas, envoie-moi un petit mail à a.weddingland(at)gmail.com

LES TROUVAILLES D'ALICE

Voir tous les articles de la catégorie "Bride"

IdÈes dÈco sur Cotemaison.fr

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés